L’atelier Théâtre


Cet atelier est l’option phare du Collège de l’Avenue Poincaré.

Des amphithéâtres grecs à nos salles de théâtre modernes, de tout temps, les hommes se sont rassemblés pour assister à cet événement qu’est une représentation théâtrale. Des spectateurs se sont regroupés et ont partagé le même plaisir.

Il est permis de croire que malgré les moyens actuels de diffusion (cinéma, télévision, vidéo), le théâtre ne mourra jamais car le jeu de l’acteur, à la fois simple et mystérieux, s’exerce dans l’instant. L’artiste exprime son art devant un public, il crée sous ses yeux.

« Et il arrive quelque chose, écrit Paul Claudel, comme si c’était vrai. »

Le théâtre est un art vivant, drôle ou émouvant, comique ou tragique et montre au travers de ses situations, de ses personnages, les défauts et les qualités, les joies et les peines des hommes.

ATELIER – DÉCOUVERTE

Il n’existe pas UN théâtre, mais plusieurs genres théâtraux, qui se sont épanouis au fil des siècles et selon les pays. Genre littéraire, lieu de représentation, discipline artistique… A l’art d’écrire, de mettre en scène s’ajoute l’art de jouer. Comme l’écrit Jean Tardieu dans le préambule d’Un mot pour un autre : « Bien souvent les mouvements du corps, les intonations et l’expression du corps en disent plus long que les paroles. ».

L’Atelier-Découverte se propose d’explorer toutes les dimensions du corps et de la voix.


Modalités d’inscription et caractéristiques

La séance d’atelier (durée une heure) est hebdomadaire et inscrite dans l’emploi du temps des élèves.

Il s’agit d’un atelier de PRATIQUE THÉÂTRALE qui débouche sur la présentation d’une petite forme scénique en fin d’année.

Il est animé par Catherine Moretto, professeur de français en 4ème et 3ème.

Les objectifs sont centrés sur :

  • La cohésion du groupe.
  • La mobilisation du corps et de la voix.
  • La maîtrise de l’espace.

COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE ?
  • La séance débute par le training : c’est permettre à chacun de se mettre en condition, tant sur le plan physique que psychologique. Le training rend le participant disponible à l’acte créatif.
  • Puis vient le travail des scènes : l’interprétation. Les élèves travaillent sur un texte de théâtre contemporain qui est à lire pendant les vacances de Noël.

Les contes, leurs personnages, étudiés pour leur forme littéraire en cours de français, se prêtent formidablement à l’expression théâtrale. Nous les aborderons sous des formes revisitées par les auteurs contemporains, qui les transforment en parodies, drôles ou grinçantes.

  • A la fin de la séance : le débriefing. On passe par un temps final où chacun sera amené à commenter ce qu’il a éprouvé.

ATELIER D’ÉCRITURE THÉÂTRALE

S’appuyant sur le programme de Français de 5ème, l ‘atelier « Théâtre en mots » s’inscrit dans une démarche double: ECRIRE ET S’APPROPRIER UN TEXTE DE THÉÂTRE en permettant aux élèves de mieux appréhender les caractéristiques des textes du Moyen Âge .

Parce que le texte seul peut n’être pas signifiant, parce que le plaisir d’écrire, de créer débouche sur le plaisir de la mise en voix et du jeu, l’atelier-théâtre de 5ème s’articule autour de trois périodes au fil de l’année.


PREMIÈRE PÉRIODE

Ecrire un texte de théâtre requiert d’abord une observation de ce qu’est un texte dramaturgique, comment il se présente, quels sont ses ressorts et comment il exploite les ressources corporelles. C’est pourquoi, jusqu’aux vacances de Toussaint, l’atelier s’oriente vers une exploration de textes divers, contemporains et classiques, pour faire émerger des caractéristiques d’écriture et leurs liens avec la mise en voix qui seront exploités ensuite lors de la phase d’écriture.


DEUXIÈME PÉRIODE

Après lecture de fabliaux, les élèves travaillent en groupes à exploiter ces textes du Moyen Âge pour créer des saynètes qui s’en inspirent, utilisant les caractéristiques observées durant la première période. Le travail repose alors sur une cohérence de groupe, une écoute mutuelle et une rigueur textuelle pour construire ensemble une création originale laquelle donnera lieu durant la troisième période à une mise en voix.


TROISIEME PÉRIODE

Écrire et créer ne sauraient être dissociés du plaisir de jouer...

Aussi cette troisième période, laquelle débute aux vacances de février, est-elle dédiée au jeu scénique. Les élèves sont ainsi amenés à comprendre le lien étroit entre les intentions d’écriture et la mise en scène qu’ils réalisent, sous l’égide du professeur animateur, certes, mais avec leurs propres ressources imaginatives, leur propre maîtrise du corps et de l’espace et leurs propres consignes dramaturgiques.

L’atelier débouche donc sur une représentation théâtrale en juin au sein de l’avenue Poincaré.

Les séances d’atelier hebdomadaires se déroulent de 12h30 à 13h15 le lundi et le jeudi. Les élèves peuvent ne participer qu’à l’une de ces séances.

Les inscriptions se font auprès de madame LOURDEAUX, professeur de Français en 6ème et 5ème au cours du mois de septembre .

ATELIER D’IMPROVISATION

MODALITES D’INSCRIPTION et CARACTERISTIQUES

La demande d’adhésion se fait auprès de l’animateur. Une circulaire avec talon d’inscription sera distribuée à la rentrée.

La séance d’atelier est hebdomadaire et se déroule sur la plage du déjeuner, de 12h30 à 13h10. Les élèves concernés sont prioritaires pour le passage à la cantine.

Il s’agit d’un atelier de PRATIQUE THEATRALE qui débouche sur une séance ouverte en fin d’année.

Il est animé par Catherine Moretto, professeur de français en 4ème et 3ème.

Les objectifs sont centrés sur :

  • La cohésion du groupe.
  • L’imagination.
  • L’improvisation.
COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE ?

Le training : c’est permettre à chacun de se mettre en condition, tant sur le plan physique que psychologique. Le training rend le participant disponible à l’acte créatif.

L’interprétation : il s’agit, pour l’Atelier-Improvisation, de mettre les participants en situation et de confronter les productions.

La conduite de l’Atelier-Improvisation s’inspire de la Ligue d’improvisation. Née au Canada d’un croisement entre le théâtre et le hockey, cette pratique ouvre un gigantesque espace de liberté de jeu, tout en étant très codifiée.

L’objectif de notre atelier est de proposer de multiples situations d’impro, associées à des contraintes très précises et de faire s’affronter deux équipes sur des temps limités.

  • Apprendre à se lancer
  • Réagir
  • Lâcher la bride à l’imagination
  • Tout en respectant la consigne
  • Le tout en temps limité…

A la fin de la séance, on passe par un temps final où chacun sera amené à commenter ce qu’il a éprouvé.

Voilà qui développe confiance en soi et dynamisme d’équipe sur un mode ludique. Dans tous les exercices, ce n’est pas tant le résultat qui compte, mais l’expérience vécue. Le groupe qui regarde est témoin et non pas spectateur en attente d’une représentation.

ATELIER CRÉATION


MODALITÉS D’INSCRIPTION et CARACTÉRISTIQUES

La demande d’adhésion se fait auprès de l’animateur, en début d’année de 3ème. Une circulaire avec talon d’inscription est distribuée début septembre.

La séance d’atelier est hebdomadaire et se déroule après les cours, de 17h15 à 18h20-18h30.

Il s’agit d’un atelier de PRATIQUE THÉÂTRALE qui débouche sur la création d’un spectacle et une représentation Salle Scalbert au mois de juin.

Il est animé par Catherine Moretto, professeur de français en 4ème et 3ème.

Les objectifs sont centrés sur :

  • La cohésion du groupe.
  • La construction du personnage.
  • L’expression.

COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE ?

  • Le training : c’est permettre à chacun de se mettre en condition, tant sur le plan physique que psychologique. Le training rend le participant disponible à l’acte créatif.
  • L’interprétation : il s’agit, pour l’Atelier-Création, de mettre en scène un texte du répertoire classique ou contemporain.

Mises en voix, des mises en espace, des improvisations ciblées : le travail débute par des activités destinées à familiariser les participants aux éléments de base du jeu : expressivité du corps, maîtrise de la voix, précision du regard, qualité d’écoute, occupation de l’espace.

Improvisations par groupes autour de consignes précises de jeu et de déroulement. Il s’agit d’approcher le texte qui sera mis en scène de manière progressive et collective. L’objectif est de donner la part belle à chacun, sans favoriser de premier rôle.

Le texte choisi devra être lu pour le mois de novembre. Le choix de la distribution se fait de manière collective, sur la base d’improvisations. A partir de janvier, les répétitions proprement dites commencent. En mars, le texte doit être parfaitement su, afin que les comédiens puissent développer librement et dans le plaisir, les harmoniques du jeu.

  • A la fin de la séance, on passe par un temps final où chacun sera amené à commenter ce qu’il a éprouvé.